familiariser


familiariser

familiariser [ familjarize ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1551 ; du lat. familiaris « familier »
I(1770) Rendre (qqn) familier (avec qqch.). accoutumer, dresser, entraîner, habituer. Familiariser un soldat avec le maniement des armes. II ♦ SE FAMILIARISER v. pron.
1Devenir familier avec qqn, avec les gens. s'apprivoiser. Enfant, oiseau qui se familiarise.
2Se familiariser avec qqch., se rendre familier par l'habitude, la pratique, l'exercice. ⇒ s'accoutumer, s'habituer. « Se familiariser avec une langue étrangère » (Boileau). « des nouveaux venus peu familiarisés avec les lieux » (Martin du Gard).

familiariser verbe transitif (de familier) Accoutumer, habituer quelqu'un à quelque chose : Ses voyages l'ont familiarisé avec les langues étrangères.familiariser (synonymes) verbe transitif (de familier) Accoutumer, habituer quelqu'un à quelque chose
Synonymes :
- entraîner
- faire à
- rompre à

familiariser
v.
d1./d v. tr. Rendre familier à (qqn), accoutumer, habituer. Familiariser qqn avec le travail.
Pp. Un enfant familiarisé avec la discipline scolaire.
d2./d v. Pron. Se rendre familier. Se familiariser avec une langue étrangère.

⇒FAMILIARISER, verbe.
A.— [Correspond à familier A et B 2] Devenir familier de quelqu'un, entrer dans des relations étroites et aisées avec quelqu'un.
1. Intrans., rare. Leur facilité à familiariser avec tout le dehors, un surplus de chaleur affective répandue sur les objets comme sur les hommes (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 129).
2. Pronominal
a) [En parlant d'une pers.]
) Se familiariser avec qqn. Alfred fut la seule personne de Besançon avec laquelle se familiarisa le roi du barreau (BALZAC, A. Savarus, 1842, p. 33). Si l'on se mêle à l'ouvrier, il importe de ne point se familiariser avec lui, du moins au point qu'il se comporte ensuite en égal (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 264).
[En mauvaise part] Prendre des façons familières, des privautés avec quelqu'un. S'il [Pierrotin] se familiarisait volontiers avec les petits bourgeois, il respectait toujours les femmes à quelque classe sociale qu'elles appartiennent (BALZAC, Début vie, 1842, p. 306).
) [Sans compl. prép.] Se grise en parlant, se familiarise (GONCOURT, Journal, 1858, p. 525). Dites donc, Charlus, dit Mme Verdurin, qui commençait à se familiariser (PROUST, Sodome, 1922, p. 967).
b) [En parlant d'un animal; avec ou sans compl. prép.] Devenir familier (v. ce mot A 2). [Des chevaux] se familiarisant bientôt, et venant gracieusement tendre leur cou aux caresses et au bruit flatteur de notre main (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 249). Les bêtes se familiarisent avec l'homme (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 73).
B.— [Correspond à familier B 1]
1. Trans. Familiariser qqn avec qqc. Accoutumer quelqu'un à une chose, la lui rendre familière. Synon. habituer à, dresser à (fam.).
[Le suj. désigne une pers.] Après les avoir familiarisés avec un certain nombre d'expressions et de tours agréables, je leur dirais... (BERN. DE ST-P., Harm. nature, 1814, p. 125). Il faut familiariser les dirigeants de la nation comme le grand public avec la révolution nucléaire (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 79).
[Le suj. désigne une chose] La pensée mystique nous a familiarisé avec ces procédés (CAMUS, Sisyphe, 1942, p. 52). Puisse cet ouvrage, en familiarisant l'aspirant-journaliste avec les rouages et les dédales de la presse, l'inciter à embrasser la carrière (COSTON, A.B.C. jour., 1952, p. 8) :
... si la spontanéité apparente de ces jugements n'était que le résultat de l'éducation et de l'habitude, il faudrait qu'une autre éducation et d'autres habitudes eussent le pouvoir de nous en défaire, après que les progrès de notre raison nous ont familiarisés avec l'idée que de tels jugements sont erronés.
COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 523.
Rem. LITTRÉ atteste la constr. familiariser à qqc. La docum. n'en fournit qu'un seul ex. Pour peu qu'il [le lecteur] soit familiarisé « à ces vastes contemplations » (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 175).
2. Pronom. réfl. Se familiariser avec qqc. S'accoutumer à une chose, en prendre l'habitude par l'apprentissage, la pratique. Synon. s'entraîner à, s'habituer à. Né provençal, il s'était facilement familiarisé avec tous les patois du midi (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 20). Ne vous ai-je pas fait, de bonne heure, lire tous les livres pour vous familiariser avec la diversité des opinions humaines (SARTRE, Mouches, 1943, I, 2, p. 23). Instruments de travail qui permettront au débutant de se familiariser peu à peu avec les écritures les plus difficiles (Hist. et ses méth., 1961, p. 585).
Rem. LITTRÉ atteste la constr. pronom. se familiariser qqc., dont la docum. ne fournit aucun exemple.
Prononc. et Orth. :[], (je) familiarise []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1551 « rendre familier » (Les Dialogues de M. Speron Sperone, trad. C. Gruget, 71b, cité par Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 64); 1584 verbe pronom. (GUEVARRE, Epistres dorées, IV, trad. J. de Barraud, 119a, ibid. : Ce mauvais serviteur ... se met ... à hanter et se familiarizer avecques les desbauchez); 2. 1657 « acquérir la connaissance facile d'une chose par la pratique » (PASCAL, Esprit géométrique, I ds LITTRÉ). Dér. de familier d'apr. le lat. familiaris; suff. -iser. Fréq. abs. littér. :252. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 547, b) 276; XXe s. : a) 254, b) 301.
DÉR. Familiarisation, subst. fém. a) Rare, emploi abs. Comportement familier (v. ce mot B 2 a). Que cette sauvagerie de Félice prendrait terme, et que lui reviendraient la douceur de caractère, les idées et la familiarisation d'autrefois (FABRE, Chevrier, 1867, p. 325). b) [Souvent avec un compl. prép. avec] Acte, fait de se rendre familier (v. ce mot B 1 a) quelqu'un ou quelque chose. L'amour de la nature, la familiarisation, si je puis parler ainsi, avec les scènes et les mœurs de la campagne (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 69). Un temps d'accoutumance, de familiarisation (Traité sociol., 1967, p. 453). 1re attest. 1855 (SAND, loc. cit.); de familier, suff. -isation (cf. -iser, et -tion). Fréq. abs. littér. : 1.

familiariser [familjaʀize] v. tr.
ÉTYM. 1551; du lat. familiaris. Construit avec un compl. second introduit par avec.
1 Rare. Rendre (un être) familier (avec qqn, avec les gens). Apprivoiser. || Familiariser qqn avec qqn.(Sans compl. second) :
1 Il n'y a rien de si farouche qu'on ne puisse familiariser avec un peu de soin.
Antoine Hamilton, Mémoires du comte de Gramont, 4.
2 (1770). Rendre (qqn) familier (avec qqch.). Accoutumer, dresser, entraîner, former, habituer. || Familiariser un soldat avec le maniement des armes. || Familiariser le personnel d'une entreprise avec une nouvelle technique.
2 Il semble qu'il y ait eu un temps où les livres nous révélaient l'homme; tout au moins ils nous familiarisaient avec lui et nous portaient à sa hauteur — s'ils ne le dépassaient pas.
J. Paulhan, les Fleurs de Tarbes, p. 49.
——————
se familiariser v. pron. réfl.
1 Devenir familier (avec qqn, avec les gens). Apprivoiser (s').
3 Ils s'étaient familiarisés avec la personne qui en avait soin, et venaient manger dans sa main.
Buffon, Hist. nat. des oiseaux, in Littré.
(Sans compl. en avec). || Enfant, oiseau qui se familiarise.
4 Et, peu à peu, son regard, semblable à un oiseau qui se familiarise, se rapprocha du vieillard (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 241.
Vieilli. Prendre (avec qqn) une attitude, des manières familières, plus libres. || Se familiariser avec qqn (→ Converser, cit. 2).
5 Je leur fis l'accueil le plus gracieux qu'il me fût possible, avec gravité pourtant, ne jugeant pas devoir trop me familiariser avec eux.
A. R. Lesage, Gil Blas, X, III.
6 Je devais, j'ose le dire, être aimé du peuple dans ce pays-là (…) me familiarisant trop peut-être avec tout le monde (…)
Rousseau, les Confessions, XII.
(Sans compl.). || Il n'arrive pas à se familiariser.
2 (1655). Se rendre une chose familière par l'habitude, la pratique, l'exercice. || Se familiariser avec le bruit de la bataille, avec le danger, avec la mort. || Se familiariser avec les lieux, avec les objets qui nous entourent.Se familiariser avec un auteur, avec une langue étrangère.
7 Se familiariser avec une langue étrangère.
Boileau, Disc. sur l'Ode.
8 Le grand point (pour un astronome) est de se familiariser avec les instruments; il faut instruire ses mains : les livres instruiront son esprit.
Voltaire, Lettre à Pitot, juil. 1738.
9 (Peindre les chevaux) est une entreprise périlleuse pour qui n'est pas familiarisé de longue main avec l'écurie, le manège, le champ de manœuvre, et le champ de bataille.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 315.
——————
familiarisé, ée p. p. adj.
Qu'on a ou qui s'est familiarisé (avec qqn, qqch.).
10 Ils cherchaient à s'orienter parmi les groupes, comme des nouveaux venus peu familiarisés avec les lieux.
Martin du Gard, les Thibault, V, p. 69.
DÉR. Familiarisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • familiariser — Familiariser, se Familiariser. v. n. p. Se rendre familier. Se familiariser avec les plus grands. se familiariser avec tout le monde. On dit, d Un homme qui s est accoustumé à supporter constamment la douleur, qu Il s est familiarisé avec la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • familiariser — (fa mi li a ri zé) v. a. 1°   Rendre familier, apprivoisé. •   Il n y a rien de si farouche qu on ne puisse familiariser avec un peu de soin, HAMILT. Gramm. 4. 2°   Habituer à, rendre familier avec. Familiariser quelqu un au travail, un cheval… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FAMILIARISER — v. a. Rendre familier avec quelqu un. Il ne s emploie guère, dans ce sens, qu avec le pronom personnel. Se familiariser avec les plus grands seigneurs. Se familiariser avec tout le monde.   Il signifie absolument, Prendre des manières trop… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FAMILIARISER — v. tr. Rendre familier avec quelqu’un ou avec quelque chose. Il ne s’emploie guère, dans ce sens, qu’avec le pronom personnel. Se familiariser avec des hôtes nouveaux, avec un nouveau milieu, avec de nouveaux usages. Par extension, Se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • se familiariser — ● se familiariser verbe pronominal être familiarisé verbe passif S accoutumer, s habituer, par l exercice, l expérience : Se familiariser avec un nouveau cadre de vie. ● se familiariser (synonymes) verbe pronominal être familiarisé verbe passif S …   Encyclopédie Universelle

  • apprivoiser — [ aprivwaze ] v. tr. <conjug. : 1> • 1555; apriveiser fin XIIe; lat. pop. °apprivitiare, du lat. class. privatus « personnel, privé » 1 ♦ Rendre moins craintif ou moins dangereux (un animal farouche, sauvage), rendre familier, domestique.… …   Encyclopédie Universelle

  • accoutumer — [ akutyme ] v. tr. <conjug. : 1> • acustumer fin XIIe; de 1. a et coutume I ♦ Vx Avoir accoutumé une chose, l avoir prise comme habitude. ⇒ accoutumé. Littér. Avoir accoutumé de faire qqch., en avoir l habitude. « À la Bastille, où il avait …   Encyclopédie Universelle

  • familiariza — FAMILIARIZÁ, familiarizez, vb. I. refl. şi tranz. A (se) obişnui, a (se) deprinde cu ceva sau cu cineva prin contact mai îndelungat, prin practică, prin adaptare etc. [pr.: li a ] – Din fr. familiariser. Trimis de LauraGellner, 05.05.2004. Sursa …   Dicționar Român

  • habituer — [ abitɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1320; lat. médiév. habituare, de habitus « manière d être » ♦ HABITUER À. 1 ♦ Rendre familier, par l habitude. Habituer un enfant au froid, à la fatigue. ⇒ accoutumer, endurcir; entraîner. 2 ♦ Faire… …   Encyclopédie Universelle

  • familiarisation — ● familiarisation nom féminin Action de familiariser l opinion ou un public donné à quelque chose : Campagne de familiarisation. familiarisation n. f. Action de familiariser; son résultat. familiarisation [familjaʀizɑsjɔ̃] n. f. ÉTYM. 1855, Sand; …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.